Les vélos électriques sont-ils résistants à l’eau ?

Publié le : 02 février 20224 mins de lecture

Les vélos électriques figurent actuellement parmi les moyens de déplacement les plus convoités. Cela est dû non seulement de par sa praticité, mais surtout son utilisation qui s’avère facilitée. Pourtant, vous vous demandez si ce type de vélo est vraiment résistant à l’eau. Selon l’inconscience collective, l’eau ne s’associe absolument pas à l’électricité. Pourtant, il est tout à fait possible d’utiliser son vélo électrique sous la pluie. Il vous suffit simplement d’opter pour un vélotafeur et le tour est joué.

Peut-on opter pour un vélo électrique sous la pluie ?

La réponse est absolument oui. Certes, depuis la rentrée scolaire, alors que la saison de l’automne arrive à grands pas, il ne faut surtout pas garer son vélo électrique dans le garage. Détrompez-vous rapidement, car un vélo électrique peut affronter la pluie. Autrement dit, un vélo de type électrique est destiné également à rouler sous la pluie. D’ailleurs, il n’est pas rare de trouver des gens qui utilisent des vélos électriques même durant la période pluviale. Il faut juste savoir que les batteries de certains vélos électriques disposent d’un indice de protection. Il s’agit en effet d’une norme particulière concernant la résistance du vélo contre l’eau et la poussière. Plus vous misez sur un chiffre élevé et plus la batterie de votre engin paraît en mesure de résister efficacement aux agressions d’humidité et de l’eau. Mais pour avoir la certitude de ne pas ternir les éléments qui composent votre équipement de transport, vous devez prendre en compte de certains critères.

Bien garder le contact tout en vérifiant son frein avant

Sans contester, lorsqu’on parle de pluie, le terme glissant n’est certainement pas nouveau. En effet, c’est au niveau de la roue arrière qui permet la perte de l’adhérence. Pour éviter les risques de chute, lors de l’achat de votre futur vélo électrique, on vous recommande fortement de privilégier un moteur dans la roue avant. De ce fait, si la roue avant patine, vous ne risquez pas de perdre l’équilibre du vélo. En revanche, si le patinage se trouve à la roue arrière, vous perdrez certainement contrôle et vous tombez. On peut dire ainsi que le frein avant est un excellent allié étant donné qu’il permet d’éviter les chutes. Dans ce cas, quand vous freinez sous la pluie, préférez le frein avant afin d’échapper au blocage de la roue arrière. Par ailleurs, si vous pensez rouler avec des charges, choisissez primordialement des freins hydrauliques qui s’installent sur jante.

Opter pour des pneus de bonne qualité

Si les conditions météorologiques ne sont pas appréciées sur une période illimitée, vous vous retrouvez dans l’obligation de trouver de pneumatique d’excellente qualité, qui dispose d’une excellente adhérence sur une route mouillée ou sur la neige.

Plan du site